Aller au contenu. | Aller à la navigation

Climat : Court-Saint-Etienne a rejoint la Convention des Maires
Sections
Vous êtes ici : Accueil Actualités Climat : Court-Saint-Etienne a rejoint la Convention des Maires

Climat : Court-Saint-Etienne a rejoint la Convention des Maires

Le mardi 17 décembre, la commune de Court-Saint-Etienne a rejoint la Convention des Maires. Un engagement concret en matière de lutte contre le réchauffement climatique et une étape majeure vers un plan d’action énergie durable et climat.

La Convention des Maires est une initiative européenne qui rassemble les collectivités locales et régionales. Depuis l’ouverture de cette convention à l’échelon mondial en 2015, on retrouve des villes et communes signataires sur tous les continents. Leur point commun : elles sont toutes désireuses de lutter contre le changement climatique et de mettre en œuvre des politiques énergétiques durables.

La Convention des Maires fonctionne sur la base de l’engagement volontaire des communes signataires qui ont pour ambition d’atteindre et de tenter de dépasser les objectifs européens de réduction de 40 % des émissions de CO2 à l’horizon 2030, et d’accroître la résilience au changement climatique.

A ce jour, la convention des Maires compte près de 8.800 signataires à travers le monde et 160 des 262 villes et communes wallonnes y ont adhéré. Notre commune a marqué le mardi 17 décembre le début de son engagement.

L’engagement volontaire comprend quatre étapes :
  • la signature de la convention qui constitue l’engagement politique
  • la réalisation d’une évaluation des risques et de la vulnérabilité du territoire aux changements climatiques
  • l’élaboration d’une stratégie d’adaptation locale
  • la mise en œuvre et le suivi de la stratégie.
Ce projet inscrit par la majorité dans sa déclaration de politique communale et souhaité par l’ensemble des acteurs politiques locaux, ainsi qu’un certain nombre de citoyens, sera mis en œuvre par la division technique de l’administration communale - principalement les conseillers en énergie et en environnement. Ces agents seront soutenus par les échevins de la transition énergétique et environnementale, ainsi que par quelques experts locaux.

A charge pour eux d’établir dans un premier temps un marché de service à soumettre au Conseil communal, afin de désigner un bureau d’étude qui aura la mission de mener les premières actions qui concrétisent notre adhésion à la convention des Maires, soit :
  • Réaliser le bilan des émissions de gaz à effet de serre produites sur notre territoire afin d’en identifier les sources principales et les possibilités de les réduire, et de définir des objectifs de réduction globaux et par secteur.
  • Ensuite, élaborer un Plan d’action en faveur de l’énergie durable et du climat (PAEDC) en collaboration avec les citoyens et les acteurs locaux.

Mise en oeuvre du plan : participation citoyenne

Ce PAEDC devra être approuvé par le Conseil communal et transmis à la Convention des Maires dans les 2 ans qui suivent l’adhésion formelle. Les étapes suivantes consistent à mettre en œuvre le plan, à suivre les progrès accomplis et à remettre tous les 2 ans, des rapports de suivi des résultats en regard des objectifs à atteindre.

Un comité de pilotage constitué de représentants du conseil communal, de représentants des différents services de l’administration communale, d’experts et de citoyens sera mis en place pour la mise en œuvre du PAEDC.

Pour aider la commune à mener à bien ce projet et faire en sorte que toute la Wallonie soit engagée dans une action coordonnée et globale, nous pouvons compter sur différents acteurs :
  • L’Union des villes et communes de Wallonie en tant que promoteur de la convention.
  • La Région wallonne en tant que coordinateur au travers des programmes Pollec (politique locale énergie climat) développés par l’administration wallonne de l’énergie (DG04)
  • Des experts bénévoles locaux qui ont aidés l’administration et les échevins en charge de ces matières à bien comprendre les tenants et aboutissants de la convention des Maires et qui aident encore à l’élaboration du cahier des charges en vue du marché de service qui nous mènera à l’objectif principal qui est l’élaboration du plan d’action stéphanois en faveur de l’énergie durable et du climat.
Merci aux partenaires qui ont aidé tout au long de l’année 2019 à appréhender le sujet :
  • Vincent Van Steenberghe, économiste stéphanois qui travaille à l’administration publique fédérale dans le service changements climatiques. Il est également chargé de cours à UCLouvain.
  • Xavier Marichal, Ingénieur et consultant en matière de durabilité et de bilan de gaz à effet de Serre.
  • Marc Depoortere, Ingénieur Civil du Conseil Fédéral du développement durable.
  • Franck Gérard, expert en énergie renouvelable qui travaillait jusqu’il y a peu au cabinet du Ministre Crucke en charge de l’énergie dans le précèdent gouvernement régional.
  • Philippe Bivort, membre du comité Transition en Court.
Actions sur le document
« Août 2020 »
Août
LuMaMeJeVeSaDi
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31
images.jpg