Aller au contenu. | Aller à la navigation

Arnaques par téléphone ou mail : ça continue encore et encore !
Sections
Vous êtes ici : Accueil Actualités Arnaques par téléphone ou mail : ça continue encore et encore !

Arnaques par téléphone ou mail : ça continue encore et encore !

On ne vous le dira jamais assez, restez toujours attentif à ce que vous recevez comme appel téléphonique ou mail. Si c’est trop beau ou les gains imprévus, et inespérés, soit-disant promis sont importants, alors c’est probablement faux. Une vérification vaut mieux qu’un dépôt de plainte, et surtout une perte d’argent. Ces arnaques peuvent prendre diverses formes. Un article proposé par la Zone de Police Orne-Thyle.

1er avril 2021

Par téléphone, la victime est contactée et l’escroc lui fait croire qu'il appartient à l’un ou l’autre organismes tant privés que publics (Commission européenne ; ministère de la Santé ; Société Micorsoft ; etc.). On lui indique qu’elle peut prétendre à des remboursements ou à des gains, ou à un déblocage de son ordinateur mais que pour cela, la victime doit faire des manipulations avec son Digipass.

Par mail, l’on peut notamment retrouver une autre méthode d’escroquerie via les sites de revente. La victime place une annonce sur un site de revente en ligne (2ème main, etc). L’escroc contacte la victime par email en disant qu’il/elle est intéressé(e) par l'achat de l’objet mais qu’il/elle préfère que l’envoi soit expédié via une société de transport. La victime renvoie un document en donnant plusieurs informations sensibles à l’escroc (compte bancaire, numéro de téléphone). L’escroc appelle la victime en se présentant comme un employé la société en question (Mondal relay ; etc.) et sollicite un nombre de manipulations du Digipass pour confirmer l’envoi de l’article.

Ces premières formes d’arnaques ont toutes un point commun : la fraude au Digipass. A chaque fois, au final, il est demandé à la victime de faire des manipulations avec son appareil.

Quelques conseils pratiques :

  • En cas d’appel, ne donnez jamais de renseignements d’ordre personnel. Votre banque ou un autre organisme officiel ne vous demandera jamais des données personnelles et encore moins de manipuler à distance votre Digipass.
  • Ne donnez jamais votre code secret ni de Digipass, ni de votre carte bancaire.
  • Ne donnez jamais suite à une demande d’utilisation de votre Digipass en communiquant le numéro de votre signature électronique.
  • Ne donnez jamais suite aux demandes d’utilisation de sociétés de transfert de fond comme Western Union, Ria Money Transfert, Money Trans, Money Gram,… lors d’un contact téléphonique avec une personne inconnue. Ces sociétés ne sont à utiliser que si vous connaissez personnellement le destinataire.
  • Ne vous fiez pas au numéro de téléphone qui s’affiche sur votre récepteur. Ce numéro a pu être aisément acheté sur internet.
  • Contactez votre banque et/ou Cardstop au 070 344 344 si vous avez transmis des informations bancaires, si de l'argent disparaît de votre compte bancaire ou si vous avez transféré de l'argent à un fraudeur. De cette façon, les éventuelles transactions frauduleuses peuvent être bloquées.

D’autres formes d’escroquerie par mail existent. Notamment en rapport avec le service de paiement en ligne PayPal qui est la cible des pirates. De nombreuses personnes reçoivent des (faux) mails mentionnant le nom PayPal, cliquent sur le lien et communiquent leurs données personnelles aux arnaqueurs.

Ou encore les tentatives d'extorsion avec des images à caractère sexuel.  Mais souvent les escrocs bluffent : ils n'ont pas d'images de vous ! Dans le cas de l’arnaque par sextorsion, la victime reçoit un mail d'un inconnu qui tente de l’effrayer en affirmant qu'il possède des images sexuellement explicites d’elle.

Voire aussi les tentatives d’arnaques liées à la crise sanitaire du Covid-19, où de fausses convocations pour la vaccination sont envoyées. L’objectif est une fois de plus de soutirer de l’argent ou des données personnelles (bancaires ou mot de passe) à la victime.

Et bien d’autres formes existent encore...

Que faire :

Ne cédez pas aux demandes d’argent.
  • Ne répondez pas à l’e-mail.
  • Pour Paypal : Soyez attentif aux détails : notamment l’adresse de l'expéditeur.  Si cette adresse ne contient pas la mention “@paypal.be” ou “@e.paypal.be”, il s’agit très certainement d’un mail frauduleux. En cas de doute, connectez-vous à votre compte Paypal et vérifier les transactions.
  • En cas de mail suspect, vérifiez l’adresse dans un moteur de recherche.  Des forums spécialisés dans la prévention des arnaques mettent en évidence les adresses qui ont déjà servi à abuser d’autres vendeurs.

Que ce soit par téléphone ou par mail, tout type de message ou contact de ce genre doit attirer votre attention. Il faut éviter de céder trop rapidement à des propositions trop alléchantes ou à des rentrées d’argent imprévues.

N’hésitez pas à consulter le site www.safeonweb.be pour plus d’informations.

Si vous avez été victime d’une des situations décrites ci-dessus, contactez nos services pour un dépôt de plainte, via notre système de prise de rendez-vous en ligne, ou par téléphone au 010/65.38.00 ou encore via le 101.
Actions sur le document
« Mai 2021 »
Mai
LuMaMeJeVeSaDi
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31
images.jpg